Mouvement Écologique
déi Jonk am Mouvement Écologique

Visionnaires – Sans plastique vers une société zéro déchet ?!

Le 31 janvier dernier, move. a organisé la 5ème édition du forum pour élèves et étudiant(e)s au Sang a Klang. La journée était consacrée au sujet du plastique, du zéro déchet et de nos comportements de consommation. Une quarantaine de jeunes avait réservé une suite favorable à l’invitation qui avait été envoyée à tous les lycées du Luxembourg. Aussi, pour la première fois, le séminaire des « Visionnaires » se déroulait en français. Une belle expérience.

Le point de départ traditionnel des visionnaires est marqué par les idées et les pensées ainsi que les souhaits des participants relatifs au sujet de la journée. Très vite, les participants se sont sentis à l’aise, se sont échangés et ont noté tout ce qui leur venait à l’esprit par rapport aux trois questions de départ, avant de se lancer dans une discussion engagée avec Laura Chatel de « Zero Waste  « France » pendant une heure et demie. L’après-midi était consacré à des workshops avec des acteurs locaux actifs dans le domaine de la gestion des déchets, de l’économie circulaire et du « sans emballage ».

Chances, défis et acteurs…

Discussion engagée sur la transition vers une société zéro déchet

Dans le but de créer un espace d’échange et d’ouvrir de nouvelles perspectives aux visionnaires, move. invite des conférenciers renommés, experts en leur matière. La présente édition offrait aux participants la chance de pouvoir s’échanger, pendant presque deux heures, avec Laura Chatel, avocate et experte en prévention et recyclage de déchets de l’organisation non gouvernementale « Zero Waste France ». Sur la base des idées et pensées de la première partie du séminaire, la discussion fut lancée sur le rôle des ONG et des défis en matière de déchets. Depuis sa création il y a 20 ans, l’ONG de Laura fait face à un problème qui est en constante évolution.

« Aujourd’hui nous trions beaucoup plus, mais en même temps nous produisons aussi beaucoup plus » Laura Chatel

Laura parlait d’un combat. Les emballages sont utilisés pour faire passer les messages que l’industrie veut adresser aux consommateurs. S’y ajoute la publicité. Le rôle de l’ONG est de déconstruire ces messages et d’influencer aussi la politique pour que l’industrie adopte les règles du jeu en faveur d’un chemin qui doit mener vers une société zéro déchet. Au-delà, il échet de stopper l’inondation de déchets à grande échelle. Pour y arriver, Laura Chatel propose de repenser nos habitudes de consommation et le modèle dominant des emballages en plastique à usage unique. Dans cet ordre d’idées, la promotion des magasins sans emballages serait un bon début pour contrer cette problématique.

« Mais comment faire pour ne pas créer d’entrave à la liberté des gens ? » demanda un participant. Une longue discussion sur la moralité de ceux qui essayent de convaincre les personnes de leur entourage de réduire leurs déchets s’en est suivie. « Je trouve que c’est une question de respect. Je ne trouve pas qu’on ait le droit de faire comme si on n’avait pas su que c’était mauvais pour l’environnement »…, « Nous vivons tous sur la même terre », telles les réponses d’autres participants.

Qui s’engage dans la transition ? Echange avec des acteurs locaux

L’après-midi fut consacré à des acteurs engagés dans la lutte contre la problématique des déchets. Chaque participant pouvait assister à deux ateliers de 45 minutes.

Depuis longtemps, Malou Origer de la SuperDrecksKëscht s’engage en faveur de la gestion des déchets et d’une gestion durable des matériaux. Dans son workshop, elle a entre autres donné un aperçu sur les systèmes de recyclage des différents matériaux. Engagée avec passion, elle informait sur la recyclabilité des batteries et des différents plastiques et présentait la seconde vie des matériaux. Ainsi, les bouteilles plastiques PET par exemple sont utilisées dans l’industrie du textile pour produire des fermetures éclairs. Même s’il est important de recycler certaines matières, Malou Origer a néanmoins insisté sur le fait que l’objectif premier doit être d’éviter au maximum les déchets.

www.sdk.lu

Paul Schosseler, partenaire du cabinet de conseil +Impakt, de sa part, a invité les participants à inclure un esprit critique dans leurs habitudes de consommation. « Quand je veux par exemple acheter une perceuse, la première question doit toujours être « Est-ce que j’en ai vraiment besoin ? », suivi de la réflexion si on connait peut-être quelqu’un qui possède cet objet et qui serait disposé à le prêter ». Par la suite, Paul Schosseler conseilla d’automatiser plusieurs réflexions sur la composition de l’objet lors d’un achat : « Est-ce que l’objet est réparable ? » « Quels sont les matériaux qui le composent ? Est-ce qu’on peut réutiliser ces matériaux quand l’objet ne fonctionnera plus ? ».

www.positiveimpakt.eu

Le dernier atelier était animé par Stephan Kinsch de « Ouni », un des fondateurs du premier magasin bio sans emballages au Luxembourg. A côté de questions pratiques ayant trait aux fournisseurs et aux systèmes d’emballages réutilisables (aussi pour des produits frais comme le fromage), les participants pouvaient lancer leurs idées pour le magasin. OUNI, qui fonctionne en coopérative, a notamment comme caractéristique que chaque membre peut s’impliquer dans le processus décisionnel et dans l’organisation du magasin.

www.ouni.lu

Quelle suite pour les idées et les discussions des visionnaires ?

Après la clôture d’une journée fructueuse et enrichissante, move. continuera à travailler sur le sujet avec ses membres. Le groupe de jeunes, qui se réunit en principe le jeudi à 17h30 au siège de l’Oekozenter Pafendall, analysera les discussions et les intégrera dans les futurs projets et actions. Actuellement, move. est en train de planifier une collecte de signatures pour bannir le plastique des lycées luxembourgeois. De plus, move. organisera un atelier pour écoles et groupes de jeunes, ceci en coopération avec l’éco-conseil de l’Oekozenter Pafendall.$

 


Date de publication : 13.02.2019

Schreif dech an an bleif iwert all eis Aktivitéiten informeiert!
   Du hues dech ageschriwen.
Villmols Merci